Mobilhomedusud

Acheter un mobil home dans un camping : bonne ou mauvaise idée ?

mobil home

Si la location de mobil-home est en augmentation continue, il n’en demeure pas moins pour l’achat. En effet, de nombreux adeptes de ce tourisme en étroite proximité avec la nature, préfèrent avoir leur propre véhicule. Si vous en faites partie, nous allons vous savoir dans cet article, s’il s’agit véritablement d’une bonne idée.

Les avantages d’acheter un mobil-home

Acheter des mobil homes pour assouvir vos désirs de camping tout au long de l’année revêt de nombreux avantages :

  • Un investissement pas cher : Achter un mobil-home n’est pas si cher que vous ne pouvez le penser. Avec moins de 20 mille euros, vous pouvez réaliser votre rêve, partir en vacances en famille à la campagne, en bord de mer ou en pleine forêt. Ainsi, ce projet est accessible même à ceux avec une capacité un investissement modeste ou moyenne. De plus, vous récupérez la TVA sachant que ce placement vous donne accès au statut LMNP.
  • Une fiscalité profitable : L’achat d’un mobil-home vous met à l’abri des taxes foncières et d’habitation. Tout ce que vous aurez à payer, c’est la taxe de séjour qui ne dépasse pas 200 euros par an. Les frais de notaire sont également absents sachant qu’il ne s’agit pas d’un bien immobilier mais mobilier.
  • Un investissement locatif : Si vous achetez un mobil-home situé dans un camping de luxe et que vous l’équipez convenablement, vous n’aurez aucun mal à le louer de février à novembre. La demande locative est, en effet, très forte quel que soit la période de l’année. Les prix grimpent de manière significative pendant la saison estivale, plus précisément en août.

Bien choisir son camping

En tant qu’un investisseur débutant, il vous sera utile de comprendre que le choix du camping est déterminant. Tous les hébergements ne se valent pas ! Pour que le vôtre soit rentable, vous devez vous assurer que les règles du camping vous donnent l’entière liberté de louer votre mobil-home vous-mêmes sans devoir payer de frais supplémentaires. Assurez-vous que les dates d’ouverture sont étendues et de la présence des équipements nécessaires pour permettre aux vacanciers de passer un séjour confortable.

Il est important de rappeler que lorsque vous achetez un mobil-home, vous posséder uniquement le véhicule et non l’emplacement. Votre bail annuel doit comprendre les frais d’électricité, d’eau et d’entretien de base. Méfiez-vous des campings qui vous obligent à renouveler le bail lorsque vous acheter un mobil-home neuf même si celui-ci a 8 ans. Rappelons qu’avec un entretien régulier, ce dispositif peut avoir une durée de vie de 20 ans. Si l’on vous contraint à un renouvellement de contraint, vos possibilités de générer des gains de cet investissements sont réduites.

Conseils pour obtenir plus de rentabilité

Comme tous les investissements, celui-ci nécessite une stratégie de rentabilité en amont. Prenons l’exemple d’un mobil-home âgé de 5 ans. Imaginons qu’il comporte 3 chambres et que les équipements mis en place répondent aux normes du haut standing. Ajoutez à cela qu’il est installé dans un camping 4 ou 5 étoiles. Si vous louez votre parcelle à 4000 euros sur l’année et que ce véhicule vous a coûté 25 mille euros, la récupération de la TVA vous permet d’économiser 5000 euros, ce qui correspond à 20% du prix d’achat. Finalement, l’investissement d’lèverait à 20 mille euros. Si vous réussissiez à générer des revenus de 2500 euros par an, vous pourriez rembourser votre mobil-home au bout de 8 ans. Ce petit calcul indique clairement que la rentabilité de cet investissement est de l’ordre de 12%.

Nous souhaitons également attirer votre attention sur l’importance d’un entretien régulier. Quel que soient les emplacements choisis, votre véhicule sera en proie aux intempéries. Il peut donc présenter des signes de détérioration qui compromettraient vos chances de trouver des locataires qui acceptent vos prix. Consacrez alors un budget entier aux réparations et autres actes nécessaires pour conserver votre mobil-home dans un état optimal.

Pour cela, ne comptez pas uniquement sur les entretiens gratuits proposés par le camping. Les vacanciers sont de plus en plus intransigeants sur la propreté et la fonctionnalité des équipements à bord. S’ils ont décidé de passer un séjour en pleine nature, rencontrer des difficultés qui déstabilisent leur bien-être ne font partie de leur projet de vacances. Faites des diagnostics régulièrement pour repérer les pannes dès leur apparition et ne pas de voir attendre que le dispositif endommagé ne se détériore complètement. Plus vous intervenez rapidement, plus vous limitez les frais d’intervention et augmentez votre rentabilité sur le court comme sur le long terme.

Quitter la version mobile