Camping ou parc résidentiel de loisirs PRL, quelles différences ?

Un mobil-home ne peut pas être installé dans un terrain privé. Il doit être implanté dans des endroits destinés à cet effet : soit dans un terrain de camping ou dans un parc résidentiel de loisirs. Nombreux sont ceux qui ne savent pas encore les différences entre ces deux sites.

Camping et PLR : plus de ressemblances que de différences !

Distinguer un terrain de camping d’un parc résidentiel de loisirs ou PRL n’est pas chose facile. Ils sont tous deux des types d’hébergement touristique et d’aspect village de vacances. Ensuite, dans le camping et le PRL, on peut installer des chalets, des bungalows ou encore des mobil-home. Les réglementations appliquées dans les deux sites d’hébergements sont presque semblables. Les services et les prestations de loisirs proposés aux occupants des sites sont les mêmes dans le terrain de camping et dans le PRL. Ils peuvent tous deux abriter des piscines, des centres d’attraction, des bâtiments sanitaires, etc. Ce n’est pas tout, les mobilhomes placés sur une parcelle de camping ou ceux qui sont installés sur une parcelle de PRL sont tous à l’abri du paiement des taxes foncières et d’habitation.

Différence au niveau du type de prestation et la durée d’ouverture

Malgré leurs points communs, le camping et le PRL disposent bel et bien de différences, parmi lesquels figure le type de prestation d’hébergement proposé par chacun de ces terrains. D’abord, le parc résidentiel de loisirs est particulièrement dédié à des habitations légères de loisirs en l’occurrence les chalets ou des résidences mobiles de loisirs comme le mobil-home. Ce qui n’est pas le cas du camping. Certes, ce dernier propose lui aussi ces deux types de prestation, mais pas simplement. Dans un terrain de camping, les touristes ou les vacanciers peuvent également y séjourner dans des tentes. Ensuite, le camping et le parc résidentiel de loisirs n’ont pas la même durée d’ouverture. Dans un terrain de PRL, on peut profiter de son mobilhome toute l’année, car le site est ouvert 365 jours/365 jours. Quant au camping, ce terrain n’est ouvert que 6 mois à 9 mois par an.

Différence au niveau de la surface et du temps de l’occupation

Avant d’acheter votre mobil-home, prenez bien en compte les règles propres à chaque type d’hébergement : camping ou PRL. Il est important de savoir qu’il existe une superficie minimum à occuper pour les deux sites. La parcelle minimum d’un parc résidentiel de loisirs est de 200 m² tandis que la parcelle d’un camping varie entre 100 et 160 m². Aussi, si vous souhaitez bénéficier d’un large espace pour installer votre mobilhome, il s’avère judicieux d’opter pour le PRL.

Les différences entre le terrain de camping et le parc résidentiel de loisirs résident également sur la possibilité de mise en exploitation du site. Le PRL peut faire l’objet d’une exploitation permanente alors que le camping est réservé à une simple exploitation saisonnière. Le propriétaire d’un mobilhome peut acheter la parcelle du PRL et devenir propriétaire.