Premières vacances en camping-car : cinq conseils pour être un « campeur parfait »

Le campeur est un invité et doit être discret

C’est un jalon pour ceux qui veulent voyager sereinement en camping-car : chaque lieu qui nous accueille a ses règles à respecter, d’abord, et toujours valables, celles du bon sens : voyager librement et en toute autonomie, c’est d’abord savoir où ça commence et se termine par votre propre « marge de manœuvre ». Donc lors des arrêts et des nuitées, surtout si proche du centre habité, pas de cris, de musique forte, de moteurs en marche inutilement. Pour laisser un bon souvenir du ” parfait campeur ” ces attentions sont la base d’un séjour serein. Et cela vaut également pour les propriétaires de chiens, qui devront prendre particulièrement soin de leur ami à quatre pattes en le tenant en laisse et en évitant de laisser des traces de son passage.

Stationnement / arrêts

C’est facile de dire stop. Lorsque vous vous arrêtez gratuitement dans un centre habité, vous devez faire attention à ne pas stationner, ce qui créerait une gêne ou gênerait la circulation routière ou même piétonne. Stationnez ensuite de manière ordonnée et strictement dans les espaces délimités pour le stationnement. Dans le parking gratuit il est interdit d’exposer table et chaises, ouvrir le store, laisser tout objet à l’extérieur du camping-car.

En réalité, selon le code de la route « Le stationnement des camping-cars, là où il est autorisé, sur la chaussée ne constitue pas du camping, tente et assimilé si le véhicule ne repose au sol qu’avec des roues, il n’émet pas ses propres écoulements, à l’ exception de ceux du moteur mécanique , et en aucun cas n’occupe la chaussée dans une mesure excédant la taille du véhicule lui – même “. Par conséquent, dans un parking gratuit, vous ne devez même pas ouvrir les fenêtres, laisser la marche d’entrée ouverte ou utiliser les cales de nivellement pour mettre le camping-car “à niveau”. Pour cette raison, pour les arrêts de nuit, il est préférable de choisir des aires de stationnement autorisées. Les adresses et les avis se trouvent facilement sur Internet. Une excellente solution est toujours le camping pour séjourner plusieurs jours, profiter de services de haut niveau tout en explorant les environs.

Rejets et déchets

Des vacances en camping-car sont par excellence des vacances en contact avec la nature, donc le respect des lieux à commencer par les déchets est primordial. Bien organisé et rangé à l’intérieur de l’habitacle et jeté dans les poubelles appropriées. Ne laissez jamais rien là où vous vous arrêtez, encore moins dans les poubelles de la copropriété ou, pire, dans les poubelles urbaines pour les petits déchets. Ainsi que le rejet des réservoirs d’eaux grises et noires . Peu importe si c’est juste un peu d’eau salée dans laquelle vous avez fait cuire les pâtes. Les eaux usées doivent toujours et uniquement être déversées dans les puits appropriésappelé « service camping-car » et présent un peu partout sur le territoire et bien entendu dans les aires de repos équipées et dans les campings. C’est l’un des comportements les pires et les plus sévèrement condamnés par la communauté des campeurs, ainsi que par les citoyens ordinaires et également punissable. Et, avant de repartir, assurez-vous que les vannes sont toujours parfaitement fermées.

Charges

Le camping-car dispose de compartiments et de casiers très spacieux qui vous permettent de charger des provisions, des bagages et même des vélos et des scooters. L’important est que les charges lourdes soient toujours positionnées bas : cela garantit une meilleure stabilité lors des déplacements et lors des dépassements car cela abaisse le centre de gravité du véhicule. Bien sûr, il est bon de faire attention lors du déplacement à ce que toutes les portes soient bien fermées et qu’il n’y ait pas d’objets lâches ou mal installés dans les compartiments de rangement. Le conseil est de ne pas se surcharger de produits inutiles. L’eau minérale, par exemple, se trouve partout. Il est inutile de transporter une provision pendant un mois.

En voyageant

Le camping-car, bien qu’il se rapproche de plus en plus des voitures en raison de la facilité de conduite et de la puissance du moteur, a des dimensions plus importantes et un comportement de conduite moins vif. C’est une bonne pratique et un enseignement de se laisser dépasser par les véhicules les plus rapides, notamment sur les routes de montagne, en tournant à droite. Si vous voyagez entre amis et avec plusieurs campeurs, il est nécessaire de maintenir une distance suffisante entre les véhicules pour faciliter le retour des véhicules dépassant.